Jusqu’où nous mènera l’information?

Qu’est-ce qui définit l’amour? Et qu’est-ce qu’une information? En quoi les deux concepts peuvent-ils cohabiter? Surtout, en quoi l’un influence l’autre? Quelle est la variante, la liaison? C’est le sujet qu’aborde la pièce Amour et information présentée jusqu’au 25 mai au Théâtre La Licorne. Frédéric Blanchette a proposé ce texte de Caryl Churchill, qu’il a d’ailleurs traduit lui-même, à La Banquette Arrière sans trop savoir ce qui allait en résulter. Composée de saynètes, de prime abord sans lien entre elles, qui varient entre quelques répliques ou plusieurs pages de texte, cette pièce expose des situations différentes de la vie quotidienne de la société dans laquelle nous évoluons présentement. C’est-à-dire, celle qui nous sur-sollicite, qui nous transmet de l’information en continue, qui nous la garroche en plein visage. Je ne voulais pas assister à une pièce sur Facebook. Oui, cette plateforme fait partie de nos vies, mais c’est encore quelque chose […]

Théatre

Sutra revient, dix ans après sa création

Sutra, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre, celle du chorégraphe belge Sidi Larbi Cherkaoui et des moines du temple Shaolin en Chine, qui y pratiquent le kung-fu quotidiennement et avec une grande rigueur. Pour créer le spectacle devenu mythique, Cherkaoui s’est également associé au sculpteur britannique Antony Gormley ainsi qu’au compositeur polonais Szymon Brzóska pour la musique, jouée en direct par cinq musiciens. Dix ans après ses débuts, Sutra s’invite sur la scène du Théâtre Maisonneuve en clôture de la vingtième saison de Danse Danse. Interprété en alternance par Sidi Larbi Cherkaoui ou Ali Thabet, un premier danseur – seule figure occidentale – apparaît sur scène, accompagné d’un jeune garçon vêtu d’un habit de moine. Ensemble, ils manipulent de petits objets, dont on comprendra par la suite qu’ils sont les répliques en miniature des vingt-et-une boîtes en bois qui constitueront la scénographie du spectacle. Chacune cache un homme, l’un des dix-neuf moines […]

Danse

Tutus et conte de fée

J’ai 6 ans. Je chante Salagadou la menchika bou la Bibbidi-Bobbidi-Boo à tue-tête dans la maison. Dans ma petite caboche, j’ai une belle grande robe, mes peluches sont des souris qui se transforment en somptueux chevaux, mes pantoufles sont des souliers de verre, ma mère est ma marraine la bonne fée et je danse avec un Prince au lieu du vide évident. Il va s’en dire que je me devais d’aller voir Cendrillon des Grands Ballets, interprété par le Ballet National d’Ukraine à la Place des Arts. Ce ballet en trois actes est d’une durée d’environ deux heures incluant entractes sur une musique de Serge Prokofiev et une chorégraphie de Victor Litvinov, artiste du peuple de l’Ukraine. La décision a été prise par celui-ci de rester très fidèle à la version du conte de Perrault, c’est à dire l’histoire d’un Prince qui tombe follement amoureux d’une femme fuyant le bal […]

Danse

6 partys électrisants (et gratuits!) à ne pas manquer au #FTA2018

Le FTA, c’est bien sûr d’excellent spectacles de danse et théâtre à voir en salle. Vous avez envie de vivre le Festival hors de votre siège ? Direction le Quartier général, où vous trouverez chaque soir des événements festifs totalement gratuits pour vous dégourdir. En voici six incontournables ! Party d’ouverture – mercredi 23 mai Venez célébrer le début du Festival en compagnie de ses artistes et de son équipe ! DJ Rythm & Hues nous promet une trame sonore bigarrée et inspirée de l’international. Attrapez une bière et venez danser toute la nuit (mais gardez-vous de l’énergie pour les 15 jours de festivités à venir). Événement Facebook https://www.facebook.com/events/1873329322690824/ Afrotonik – vendredi 25 mai Le collectif montréalais Afrotonik est composé de DJ et danseurs qui célèbrent la culture afrobeat. Leurs soirées Afro-Getdown sont célèbres pour leur ambiance survoltée et leurs mouvements de danse incroyables. On vous y attend avec des beats afrobeat, […]

Longue vie au MUP, festival international humaniste de courts-métrages

Les 27 et 28 avril se déroulait dans la galerie Artgang la seconde édition du MUP, festival de courts-métrages venus des quatre coins du monde. Entre fiction et documentaire, entre voix émergentes et de professionnels établis, tous ont pour point commun de placer l’humain au cœur de leur création, chacun à leur manière. Cette année, les six jeunes cinéphiles qui composent l’équipe du festival ont présenté une très belle sélection de 33 courts-métrages venus de 17 pays, classés en 2 catégories : courts et très courts. Étendu sur une soirée et une journée complète, le programme du festival a été dense. Avec une seule salle de projection, le spectateur passionné peut voir l’ensemble des films s’il le souhaite, sans avoir à faire de choix. Présentés par « blocs » de trois ou quatre, ils sont habilement rassemblés par thèmes ou atmosphère générale pour assurer la cohésion de l’ensemble et la mise en valeur […]

Cinéma

Jusqu’où nous mènera l’information?

Qu’est-ce qui définit l’amour? Et qu’est-ce qu’une information? En quoi les deux concepts peuvent-ils cohabiter? Surtout, en quoi l’un influence l’autre? Quelle est la variante, la liaison? C’est le sujet qu’aborde la pièce Amour et information présentée jusqu’au 25 mai au Théâtre La Licorne. Frédéric Blanchette a proposé ce texte de Caryl Churchill, qu’il a d’ailleurs traduit lui-même, à La Banquette Arrière sans trop savoir ce qui allait en résulter. Composée de saynètes, de prime abord sans lien entre elles, qui varient entre quelques répliques ou plusieurs pages de texte, cette pièce expose des situations différentes de la vie quotidienne de la société dans laquelle nous évoluons présentement. C’est-à-dire, celle qui nous sur-sollicite, qui nous transmet de l’information en continue, qui nous la garroche en plein visage. Je ne voulais pas assister à une pièce sur Facebook. Oui, cette plateforme fait partie de nos vies, mais c’est encore quelque chose […]

Théatre

Sutra revient, dix ans après sa création

Sutra, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre, celle du chorégraphe belge Sidi Larbi Cherkaoui et des moines du temple Shaolin en Chine, qui y pratiquent le kung-fu quotidiennement et avec une grande rigueur. Pour créer le spectacle devenu mythique, Cherkaoui s’est également associé au sculpteur britannique Antony Gormley ainsi qu’au compositeur polonais Szymon Brzóska pour la musique, jouée en direct par cinq musiciens. Dix ans après ses débuts, Sutra s’invite sur la scène du Théâtre Maisonneuve en clôture de la vingtième saison de Danse Danse. Interprété en alternance par Sidi Larbi Cherkaoui ou Ali Thabet, un premier danseur – seule figure occidentale – apparaît sur scène, accompagné d’un jeune garçon vêtu d’un habit de moine. Ensemble, ils manipulent de petits objets, dont on comprendra par la suite qu’ils sont les répliques en miniature des vingt-et-une boîtes en bois qui constitueront la scénographie du spectacle. Chacune cache un homme, l’un des dix-neuf moines […]

Danse

Tutus et conte de fée

J’ai 6 ans. Je chante Salagadou la menchika bou la Bibbidi-Bobbidi-Boo à tue-tête dans la maison. Dans ma petite caboche, j’ai une belle grande robe, mes peluches sont des souris qui se transforment en somptueux chevaux, mes pantoufles sont des souliers de verre, ma mère est ma marraine la bonne fée et je danse avec un Prince au lieu du vide évident. Il va s’en dire que je me devais d’aller voir Cendrillon des Grands Ballets, interprété par le Ballet National d’Ukraine à la Place des Arts. Ce ballet en trois actes est d’une durée d’environ deux heures incluant entractes sur une musique de Serge Prokofiev et une chorégraphie de Victor Litvinov, artiste du peuple de l’Ukraine. La décision a été prise par celui-ci de rester très fidèle à la version du conte de Perrault, c’est à dire l’histoire d’un Prince qui tombe follement amoureux d’une femme fuyant le bal […]

Danse