Mode Expo 67 au Musée McCord : bien plus que de beaux habits

Le Musée McCord présente Mode Expo 67 pour redécouvrir les moments forts de cet évènement marquant de la métropole sous l’angle de la mode. Pièces d’anthologie, témoignages et nostalgie sont au rendez-vous. L’exposition est présentée jusqu’au 1er octobre 2017.

C’est dans le cadre du lancement du Printemps numérique au Musée McCord, lors du 5 à 9 intitulé « Montréal Fashion Tech », que j’ai eu l’occasion de m’exporter pour un moment en 1967. Le 5 à 9 a également été une occasion de découvrir plusieurs innovations technologiques et expériences interactives sous la thématique de la mode. Cynthia Cooper, conservatrice et commissaire de l’exposition, a décidé de présenter l’Expo 67 sous un angle très peu exploité jusqu’à maintenant, celui de la mode. Elle profita du 50e anniversaire de l’exposition universelle pour remémorer des souvenirs de cet évènement qui marqua à jamais le peuple québécois.

Rappelons que l’Expo 67, qui comportait 90 pavillons sur le thème « Terre des Hommes », avait pour but de faire découvrir les réalisations technologiques et industrielles des pays participants par la créativité, la modernité et le design. L’Expo 67, c’est 50 millions de visiteurs en 6 mois. C’est ce qui a mis Montréal sur la carte. En effet, l’Expo 67 fut bien plus qu’une fête foraine. C’était la première exposition en son genre au Québec. Les visiteurs ont eu l’occasion de goûter à des mets japonais, à en apprendre davantage sur la culture allemande et peut-être même de croiser Grace Kelly! Cinq dimensions étaient abordées dans le cadre de l’Expo 67: l’architecture, le design industriel et graphique, les médias, et bien sûr, la mode.

expo_500

Vitrine d’exception pour tous les designers et manufacturiers locaux, l’Expo 67 aura propulsé la carrière de plusieurs créateurs québécois qui se démarqueront sur le marché international. Les designers Michel Robichaud, Serge & Réal, Marielle Fleury et Jacques de Montjoye se sont fait d’ailleurs remarquer pour leurs créations, dont les uniformes des hôtesses de pavillons ayant marqué la mémoire des visiteurs. Quelques-unes de leurs créations sont présentées à l’exposition, dont une robe portée par la première dame de Montréal cette année-là, Madame Boucher Drapeau, créée par Robichaud. En complément à l’exposition, des entrevues ont été réalisées avec les designers pour en apprendre davantage.

L’exposition compte plus de 60 costumes,  de nombreuses créations de designers québécois en passant par une panoplie d’accessoires (chapeaux, gants, parapluies, sacs et bijoux, fourrure, etc.) tous avant-gardistes pour l’époque. L’exposition relate des faits impressionnants sur l’évènement international et des témoignages de créateurs de l’époque. En parcourant les différentes zones de l’exposition, on peut également y voir  des croquis, des photographies et des extraits vidéo d’archives pour vous plonger dans l’ambiance au-delà des mini-jupes et des cabans féminins.

Pour ceux et celles qui auraient voulu vivre l’expérience de l’Expo 67 ou la revivre, c’est une belle occasion de pouvoir connaitre cette page de l’histoire sous un autre angle. L’exposition est une invitation aux fashionistas aguerries, mais aussi aux novices de la mode. Personne ne peut être indifférent. On a la chance de pouvoir ressentir toute la frénésie de ce rassemblement historique en se remémorant son ampleur et en admirant les créations, les coupes et les matières extravagantes qui caractérisent si bien l’audace et l’effervescence des années 60.

L’exposition Mode Expo 67 est présentée jusqu’au 1er octobre 2017 au Musée McCord.