tu_iras_la_chercher733

Entrevue avec Guillaume Corbeil : Tu iras la chercher

Une femme part pour Prague comme un coup de vent à la recherche de son identité. Elle nous entraine dans sa quête qui deviendra également la nôtre. Tu iras la chercher est la première mise en scène de Sophie Cadieux, avec un texte signé par Guillaume Corbeil, et interprété par Marie-France Lambert. Étant lui à Montréal, et moi à Toronto, une conversation téléphonique s’impose. Ce «lui» dont il est question est le dramaturge Guillaume Corbeil, sorti de l’École nationale de théâtre du Canada il y a tout juste quatre ans, mais dont les textes portant sur une fine analyse de la représentation de soi lui vaut une première participation internationale au Festival TransAmérique, qui bat présentement son plein. On fait rapidement des tests de sons ensemble, au cas où hauts-parleurs et enregistreur ne feraient pas bon ménage. Je lui demande à la va-vite de me dire sa couleur préférée (!), […]

Théatre
Jeunefille_photoDamianSiqueiros733

La Jeune Fille et la Mort : Renaissance

Les Grands Ballets Canadiens clôt leur saison avec La Jeune fille et la Mort de Stephan Thoss, une pièce basée sur une dualité primaire de notre existence : l’indissociabilité de la vie et de la mort. Résolument contemporain, ce ballet mise sur l’abstraction pour dévoiler l’acceptation d’une évidence : « Vivre c’est mourir ». La réflexion de Stephan Thoss l’a amené à redéfinir cette notion funeste qu’est la fin d’une vie. Funeste seulement dans certaines croyances, car pour d’autres, la mort n’est pas une fin en soi. C’est ainsi que le chorégraphe a choisi de mettre en scène un équilibre et un ensemble. S’inspirant de notions contraires  (le ying et le yang, le blanc et le noir, inspirer et expirer), il propose une exploration à base de symboles et de complémentarités. Ces symboles, nous les retrouvons aussi à travers les quatre éléments : l’eau, le feu, la terre et l’air. Ces éléments, qui ponctuent […]

Danse
Empire_Show_bySNAPePHOTO_138

(English) Lights… Camera… Empire!

The 1920s have always been fascinating to me. I know the entirety of the movie Chicago by heart. I secretly admire all things burlesque: the sequin, the feathers, the sassiness… Bring me Sally Rand, Mae West, Dita Von Teese; bring me Lavender May! Since it’s dwindling revival in the 1990s, burlesque has been going on strong, for the pleasure of many. As for the modern Montrealer, attending one of those performances is quite an easy task. From Cirque de Boudoir nights, to Monde Osé, to the Festival of Erotic Arts, seduction has always, and to this day, been a fail-proof form of entertainment. What’s better than mere burlesque performances, however? Well, burlesque circus, of course! This is what happens when you blend together the art of circus, comedy, vaudeville and burlesque : a show called EMPIRE. As described as somersaulting, slapsticking and stripteasing by the New York Times, Empire is […]

Cirque
Amourtraverslinge12

« L’amour passe à travers le linge » : des artistes, du caritatif et du beau

La colorée Gabrielle Laïla Tittley, jeune illustratrice et peintre montréalaise, convie la faune montréalaise à la 3e édition du projet qu’elle a initié en 2013 soit, « L’amour passe à travers le linge (LAPÀTLL) ». L’évènement aura lieu vendredi prochain, le 1er mai au Divan Orange. Des prestations musicales seront au menu, et des t-shirts à l’effigie de designs créés par des artistes émergents seront vendus sur place. Tous les profits récoltés lors de la soirée iront à une œuvre caritative. LAPÀTLL est une expérience artistique unique. Gabrielle Laïla Tittley alias PONY a initié ce projet rempli d’amour (c’est le cas de le dire) afin de mettre en valeur le talent des artistes d’ici tout en encourageant une cause qui lui est chère. Je ne peux qu’applaudir cette initiative originale. Cet évènement a pour objectif d’inciter la communauté artistique de Montréal à encourager des organismes à but non lucratif de leur région […]

Design Mode
muriel-maxwell-vogue-cover733

Horst ou comment faire honneur à la mode

Le Musée McCord présente actuellement l’exposition Horst : photographe de l’élégance, mettant à l’avant-scène les œuvres du célèbre photographe germano-américain, Horst P. Horst (1906-1999). Il s’agit de la première grande rétrospective de l’artiste en Amérique du Nord. Cette exposition est organisée et mise en circulation par le Victoria and Albert Museum de Londres. Horst est l’un des plus influents photographes de mode et portraitiste du XXe siècle. L’exposition se tiendra tient au Musée McCord du 14 mai au 23 août 2015. Notre belle ville a la chance d’accueillir cette exposition qui a déjà attiré des centaines de milliers de visiteurs outre-mer. Pour tout fervent de mode, cet événement doit absolument figurer dans votre agenda d’été, parmi les pique-niques et les après-midi sur les terrasses. Selon moi, cette exposition vaut certainement la peine de sacrifier quelques heures au soleil. Je suis tombée sous le charme de cet artiste et je retournerais volontiers […]

Musée Exposition
tu_iras_la_chercher733

Entrevue avec Guillaume Corbeil : Tu iras la chercher

Une femme part pour Prague comme un coup de vent à la recherche de son identité. Elle nous entraine dans sa quête qui deviendra également la nôtre. Tu iras la chercher est la première mise en scène de Sophie Cadieux, avec un texte signé par Guillaume Corbeil, et interprété par Marie-France Lambert. Étant lui à Montréal, et moi à Toronto, une conversation téléphonique s’impose. Ce «lui» dont il est question est le dramaturge Guillaume Corbeil, sorti de l’École nationale de théâtre du Canada il y a tout juste quatre ans, mais dont les textes portant sur une fine analyse de la représentation de soi lui vaut une première participation internationale au Festival TransAmérique, qui bat présentement son plein. On fait rapidement des tests de sons ensemble, au cas où hauts-parleurs et enregistreur ne feraient pas bon ménage. Je lui demande à la va-vite de me dire sa couleur préférée (!), […]

Théatre
Jeunefille_photoDamianSiqueiros733

La Jeune Fille et la Mort : Renaissance

Les Grands Ballets Canadiens clôt leur saison avec La Jeune fille et la Mort de Stephan Thoss, une pièce basée sur une dualité primaire de notre existence : l’indissociabilité de la vie et de la mort. Résolument contemporain, ce ballet mise sur l’abstraction pour dévoiler l’acceptation d’une évidence : « Vivre c’est mourir ». La réflexion de Stephan Thoss l’a amené à redéfinir cette notion funeste qu’est la fin d’une vie. Funeste seulement dans certaines croyances, car pour d’autres, la mort n’est pas une fin en soi. C’est ainsi que le chorégraphe a choisi de mettre en scène un équilibre et un ensemble. S’inspirant de notions contraires  (le ying et le yang, le blanc et le noir, inspirer et expirer), il propose une exploration à base de symboles et de complémentarités. Ces symboles, nous les retrouvons aussi à travers les quatre éléments : l’eau, le feu, la terre et l’air. Ces éléments, qui ponctuent […]

Danse
Empire_Show_bySNAPePHOTO_138

(English) Lights… Camera… Empire!

The 1920s have always been fascinating to me. I know the entirety of the movie Chicago by heart. I secretly admire all things burlesque: the sequin, the feathers, the sassiness… Bring me Sally Rand, Mae West, Dita Von Teese; bring me Lavender May! Since it’s dwindling revival in the 1990s, burlesque has been going on strong, for the pleasure of many. As for the modern Montrealer, attending one of those performances is quite an easy task. From Cirque de Boudoir nights, to Monde Osé, to the Festival of Erotic Arts, seduction has always, and to this day, been a fail-proof form of entertainment. What’s better than mere burlesque performances, however? Well, burlesque circus, of course! This is what happens when you blend together the art of circus, comedy, vaudeville and burlesque : a show called EMPIRE. As described as somersaulting, slapsticking and stripteasing by the New York Times, Empire is […]

Cirque