etienne-danotete

Étienne Dano : confessions d’un excessif

S’il n’est pas toujours évident de se démarquer lorsqu’on fait partie de la relève en humour, Étienne Dano n’a pas ce problème avec son premier spectacle solo intitulé Excessif. Avant de monter sur scène, Étienne Dano fait immanquablement le tour de la salle pour serrer la main de chaque spectateur. Il n’y avait peut-être que 200 personnes lors de la représentation à laquelle j’ai assisté, mais quitte à s’y prendre quatre jours à l’avance, l’humoriste s’engage à faire la même chose si jamais il se produit au Centre Bell. En cette période de transmission de la grippe et de l’Ébola, le geste n’est pas que courageux : en accueillant les gens à la bonne franquette, comme s’il recevait de la visite dans son propre salon, Dano tisse ainsi un lien de complicité immédiat, installant du même coup le ton très personnel de son premier spectacle, intitulé Excessif. À part le vidéoclip […]

Humour
Lumieres-Lumieres-Lumieres-Espace-GO-Bible-Urbaine-Caroline-Laberge-e1415906637350

Pensées de Femmes

Des bribes du temps présent, de celui que l’on a vu passer, et de celui qui se présentera. Deux femmes en opposition, mais ayant le même sentiment profond de vouloir « être ». LUMIÈRES, LUMIÈRES, LUMIÈRES, présentée à l’Espace Go, vous plongera dans la profondeur de leurs désirs, de leurs pensées de femmes. La nouvelle pièce d’Evelyne de la Chenelière, LUMIÈRES, LUMIÈRES, LUMIÈRES présentée à l’Espace Go, retranscrit l’univers philosophique de l’œuvre Vers le phare de l’auteure Virginia Woolf (1882-1941).  Deux personnages féminins sont mis en scène : Madame Ramsay, épouse et mère de 8 enfants, et Lily Briscoe, peintre célibataire et sans enfants. Toutes deux tenteront d’arrêter le temps, ne serait-ce que pour mieux le saisir et le ressentir. Quel bonheur ce fût que de me replonger dans l’univers énigmatique de Virginia Woolf dont j’ai toujours apprécié les personnages féminins forts et uniques.  Rappelons-nous qu’à cette époque,  c’était plutôt audacieux! Evelyne […]

Théatre
reimar_gaertner

Cendrillon, réinventée version ballet

Quand on mentionne Cendrillon, vous pensez tout de suite à la version de notre cher Walt Disney? Alors direction Salaberry-de-Valleyfield pour assister à la version du Ballet Jorgën, qui revoit avec brio les aspects classiques de ce conte de notre enfance en y superposant des éléments inédits. Le ballet Jorgën du Canada rend cette forme d’art plus accessible que jamais depuis maintenant presque 27 ans. La totalité de leur répertoire est composé de pièces originales, qui allient beauté, grâce et humour. Pas facile d’inclure une touche de dérision dans une forme de danse aussi codifiée! C’est pourtant ce que Cendrillon, l’une de leurs pièces les plus populaires, réussit haut la main. Élégant amalgame entre moderne et classique, cette pièce s’adresse tout autant aux adultes adeptes de ballet qu’aux enfants habillés en robes de princesse, qui pratiquaient avec ardeur leurs pirouettes et pas de deux pendant l’entracte. Loin de verser dans […]

Danse
importanceetreconstantentete

L’Importance d’être Constant jouée (enfin) au Québec

Oscar Wilde s’invite sur les planches du Théâtre du Nouveau Monde cet automne. L’Importance d’être Constant fait une première apparition au Québec pour cette pièce créée en 1895 à Londres. Mise en scène par Yves Desgagnés et traduite par Normand Chaurette, les valeurs libertines se jouent amèrement des diktats victoriens et du même coup, bousculent peut-être nos principes moraux actuels. À l’aube du XXe siècle, alors que les bonnes manières et une étiquette irréprochable sont de mise, deux jeunes libertins de la haute-société victorienne jouant les dandys se créent une double vie afin de fuir les conventions sociales. L’un, John Worthing joué par Maxime Dénommé, a un frère fictif et dépravé vivant à Londres du nom de Constant, ce qui lui permet d’aller prendre son pied tous les weekends en ville. L’autre, Algernon Moncrieff porté par Vincent Fafard, fuit une tante, Lady Bracknell, prêtresse du bon maintient et des froufrous, […]

Théatre
Nebulae+02733

Le collectif Nebulae : En faveur d’un art accessible

Ils partagent un commun amour. C’est comme ça que toute belle histoire commence. Pour ces quatre amis (Simon, Max, Joris et Tom), l’aventure dans la gestion d’événement culturel est née de la somme de leurs personnalités, de leur passion pour l’art et la musique, et sans doute un peu d’une bonne dose d’audace. Le genre qui m’attire l’œil. Le genre qui joue avec les règles. Le genre qui réunit d’autres grands esprits. La curiosité m’a poussée à contacter le collectif Nebulae, à questionner leur démarche et à entrer dans leur monde le temps d’une soirée. Monde qui s’est bâti d’abord autour de la musique électronique. Pourtant, quelques évènements plus tard, le rêve qu’ils avaient partagé lors de leur escapade à la Nouvelle-Orléans, nourri d’une rencontre avec des artistes américains et un séjour dans une maison dans les arbres,  se dessine à présent dans une vision artistique définie. « Notre collectif tente […]

Arts Médiatiques
etienne-danotete

Étienne Dano : confessions d’un excessif

S’il n’est pas toujours évident de se démarquer lorsqu’on fait partie de la relève en humour, Étienne Dano n’a pas ce problème avec son premier spectacle solo intitulé Excessif. Avant de monter sur scène, Étienne Dano fait immanquablement le tour de la salle pour serrer la main de chaque spectateur. Il n’y avait peut-être que 200 personnes lors de la représentation à laquelle j’ai assisté, mais quitte à s’y prendre quatre jours à l’avance, l’humoriste s’engage à faire la même chose si jamais il se produit au Centre Bell. En cette période de transmission de la grippe et de l’Ébola, le geste n’est pas que courageux : en accueillant les gens à la bonne franquette, comme s’il recevait de la visite dans son propre salon, Dano tisse ainsi un lien de complicité immédiat, installant du même coup le ton très personnel de son premier spectacle, intitulé Excessif. À part le vidéoclip […]

Humour
Lumieres-Lumieres-Lumieres-Espace-GO-Bible-Urbaine-Caroline-Laberge-e1415906637350

Pensées de Femmes

Des bribes du temps présent, de celui que l’on a vu passer, et de celui qui se présentera. Deux femmes en opposition, mais ayant le même sentiment profond de vouloir « être ». LUMIÈRES, LUMIÈRES, LUMIÈRES, présentée à l’Espace Go, vous plongera dans la profondeur de leurs désirs, de leurs pensées de femmes. La nouvelle pièce d’Evelyne de la Chenelière, LUMIÈRES, LUMIÈRES, LUMIÈRES présentée à l’Espace Go, retranscrit l’univers philosophique de l’œuvre Vers le phare de l’auteure Virginia Woolf (1882-1941).  Deux personnages féminins sont mis en scène : Madame Ramsay, épouse et mère de 8 enfants, et Lily Briscoe, peintre célibataire et sans enfants. Toutes deux tenteront d’arrêter le temps, ne serait-ce que pour mieux le saisir et le ressentir. Quel bonheur ce fût que de me replonger dans l’univers énigmatique de Virginia Woolf dont j’ai toujours apprécié les personnages féminins forts et uniques.  Rappelons-nous qu’à cette époque,  c’était plutôt audacieux! Evelyne […]

Théatre
reimar_gaertner

Cendrillon, réinventée version ballet

Quand on mentionne Cendrillon, vous pensez tout de suite à la version de notre cher Walt Disney? Alors direction Salaberry-de-Valleyfield pour assister à la version du Ballet Jorgën, qui revoit avec brio les aspects classiques de ce conte de notre enfance en y superposant des éléments inédits. Le ballet Jorgën du Canada rend cette forme d’art plus accessible que jamais depuis maintenant presque 27 ans. La totalité de leur répertoire est composé de pièces originales, qui allient beauté, grâce et humour. Pas facile d’inclure une touche de dérision dans une forme de danse aussi codifiée! C’est pourtant ce que Cendrillon, l’une de leurs pièces les plus populaires, réussit haut la main. Élégant amalgame entre moderne et classique, cette pièce s’adresse tout autant aux adultes adeptes de ballet qu’aux enfants habillés en robes de princesse, qui pratiquaient avec ardeur leurs pirouettes et pas de deux pendant l’entracte. Loin de verser dans […]

Danse