Tous les articles

Cirque du Soleil

ovo_733

Ovo du Cirque du Soleil : des bestioles pas banales !

Mardi soir avait lieu la première médiatique du spectacle Ovo du Cirque du Soleil. Ovo est présenté sous chapiteau depuis 2009. Mardi soir, les spectateurs ont pu assister à un spectacle renouvelé pour convenir au format d’aréna aménagé au Centre Bell.

Le temps d’une soirée, les spectateurs ont pu visiter le monde des insectes qui est à la fois coloré et mouvementé. Le scénario est aussi palpitant qu’amusant; il met en vedette un moustique à la recherche de son Ovo (qui signifie œuf en portugais) qu’il s’est fait enlever. Entre-temps, une jolie coccinelle fait son entrée et s’en suit un jeu amoureux assez cocasse.

Malgré quelques longueurs entre les prestations, on ne peut s’empêcher d’applaudir le niveau de difficulté de chaque prouesse. Le numéro le plus impressionnant est certainement celui présentant des sauterelles qui sautillent à une hauteur de quelques mètres grâce à des trampolines tout en faisant des culbutes spectaculaires. Le numéro d’ouverture, quant à lui, se démarque par son originalité. On peut y voir des fourmis jongler avec de gigantesques fruits et légumes à l’aide de leurs pieds.

Galerie photos par Renaud Vinet-Houle

Cirque
IMG_1442-733

Galerie photo : tapis bleu de Luzia

Mercredi dernier, le Cirque du Soleil présentait son tout nouveau spectacle Luzia au chapiteau installé dans le Vieux-Port de Montréal. Plusieurs personnes de la communauté artistique ont défilé sur le tapis bleu installé pour cette première mondiale tant attendue. Découvrez le spectacle dans la galerie photo précédente.

Cirque
IMG_0814-733

Galerie photo : Luzia

Mercredi dernier, le Cirque du Soleil présentait son tout nouveau spectacle Luzia au chapiteau installé dans le Vieux-Port de Montréal.

Le fil conducteur du spectacle se trouve à être ce parachutiste perdu, un clown silencieux, qui fait la rencontre de plusieurs personnages à travers son périple pour trouver de l’eau. Il faut noter que l’utilisation de l’eau est une première pour le Cirque sous le chapiteau. Un des numéros les plus réussis est sans contredit celui du contorsionniste, Aleksei Goloborodko. Le public n’aurait jamais soupçonné que le corps humain pouvait se torde de cette manière. Sans oublier l’intense chute d’eau au milieu de la scène à travers laquelle des images sont formés. Les costumes sont aussi majestueux qu’hauts en couleur, on peut y voir l’influence du thème principal du spectacle, le Mexique. Une autre nouveauté sous le chapiteau est la scène pivotante, qui permet à tous d’apprécier le spectacle à son maximum peu importe son emplacement. Finalement, les spectateurs conquis ont conclu le spectacle sous une tonne d’applaudissements, ce qui résume bien le sentiment général face à cette production des plus grandioses.

Luzia est présenté à Montréal jusqu’au 17 juillet 2016 pour ensuite s’installer à Toronto puis San Francisco.

Cirque
Bannière_blogue

Sortez votre maman!

La fête des Mères est l’occasion parfaite d’inviter votre maman à faire une sortie culturelle en votre compagnie. Nous avons parcouru notre calendrier à la recherche de suggestions originales pour ce weekend selon différents types de mères. Lequel correspond à la vôtre?

La ricaneuse

Ladies Night

Ladies Night

L’amoureuse de musique

La passionnée d’arts visuels et numériques

Diagonales de Theodore Ushev et Iregular. Image : Quartier des Spectacles

Diagonales de Theodore Ushev et Iregular. Image : Quartier des Spectacles

L’amatrice de sensations fortes

Kurios © Ben Pelosse. Journal de Montréal. Agence QMI

Kurios © Ben Pelosse. Journal de Montréal. Agence QMI

L’historienne dans l’âme

La romantique

Midsummer © Rolline Laporte

Midsummer © Rolline Laporte

Offrez-lui le plaisir de choisir avec les chèques-cadeaux Arts et spectacles de La Vitrine! En vente à notre comptoir d’information ou en un clic sur notre site Web.

Variétés
AmalunaLa-Vitrine1

(An) Amaluna – Ode à la femme

The latest Cirque du Soleil show brings Girl Power back from the 90’s to create a breathtaking spectacle of beauty, femininity and playfulness.

A couple of weeks ago, I was driving with some friends to Toronto and to entertain ourselves on the road, we started playing 20 questions. When I got asked what my guilty pleasure was when it came to music, my answer was: “Duh! The Spice Girls!”. What can I say… back when I was 11-12 (and still to this day) I truly believed in the whole girl-power thing. I always knew that men and women could be equally impressive when they put their minds to it. Well, that little teenage girl in me was ecstatic as ever when I got to attend the Cirque du Soleil 32nd production, Amaluna.

This new show, presented at the infamous blue and yellow Big Top in the Old Port, takes you on a journey centered on the theme of women. Amaluna, directed by Diane Paulus, is the first ever Cirque show to feature a cast majorly comprised of female artists (70% to be precise). A total of 52 artists, from 15 countries, speaking 11 different languages took part in this creative piece. Despite how tricky it can be to have such a diverse group of people working together in such symmetry, the Cirque Du Soleil has yet again succeeded in making it a thing of beauty, art really.

I know it’s all about the homage to the woman in this production, but as a girl I can’t avoid the obvious! Romeo, played by Édouard Doye in the Chinese pole number is H-O-T. How spectacular was it to see him climb, only with his hands, up that bar and perform tricks that certainly showcased his muscular strength, and entire love and devotion to Miranda.

On any other given day, my eye would have lingered on the mesmerizing, bare-chested men, but the show had my eye straying from left to right and all over the stage. It was the Amazon girls who truly caught my eye. They were in such control and had so much power, yet did it all with such grace. The costumes that the artists were wearing were sensational and vibrant. They made every stunt seem effortless, with a tinge of sensuality lingering in the air after each pirouette, looking the crowd straight in the eye… flirting with them. It was beautiful to watch, and left me wanting to see more.

It wasn’t only about the way everything looked though, it was the way it was married with a soundtrack that caught your ear with every movement. It was so much more than women playing music, it was a statement. They were gorgeous AND they had rhythm, BAM! Not only did they know how to play music, they knew how to get the crowd to feel as though they were a part of the show, hearing the sounds, but also feeling the vibe.

Cirque Du Soleil has once again found a way to impress me, even though I came in with such high expectations. Bravo Cirque Du Soleil, Bravo! Definitely a well deserved slow clap.

Info : Amaluna

Cirque
Girard

Amaluna

C’est à compter du 19 avril prochain que le public pourra assister à Amaluna, nouvelle création du Cirque du Soleil qui sera présentée sous le Grand Chapiteau du Vieux-Port. Retour sur la conférence de presse de cette 32e création du Cirque du Soleil, qui promet encore une fois d’en mettre plein la vue aux spectateurs.

Amaluna transportera le spectateur sur une île mystérieuse gouvernée par des déesses et régie par les cycles de la lune. Sur cette île, une jeune fille et un homme arrivé par une tempête, s’enticheront ardemment. Le jeune couple devra surmonter divers obstacles avant de trouver la voie de la sérénité.

Pour cette nouvelle création, Guy Laliberté et Gilles St-Croix ont confié la mise en scène à nul autre que Diane Paulus, metteure en scène grandement réputée aux États-Unis. Considérée par le Boston magazine comme l’une des 50 femmes les plus influentes de Boston, Diane Paulus a notamment signé la mise en scène de la populaire comédie musicale Hair sans oublier celle de The Donkey Show, adaptation disco d’un Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, qui connut un vif succès à travers le monde.

La distribution d’Amaluna est constituée à 70% de femmes et le groupe musical est entièrement féminin. Cela allait de soit pour Diane Paulus, qui voulait rendre hommage à la femme avec Amaluna, mais par dessus tout de célébrer l’art dans notre société à travers cette nouvelle création.


On retrouve avec surprise deux clowns dans cette distribution constituée principalement de déesses, d’amazones et d’autres personnages de mondes lointains. Ces deux clowns seront les serviteurs des deux personnages principaux. Tout comme leurs maîtres, ces derniers s’amouracheront l’un de l’autre. Ils représentent la faiblesse de cet univers imagé tout en étant porteurs d’humanité.

Cumulant plus de 15 années d’expérience en musique pour la télévision et le grand écran, le duo Bob et Bill signe la conception musicale d’Amaluna, accompagné de Jacques Boucher à la conception sonore. Ayant déjà travaillé ensemble sur Totem, le trio avait comme mandat de plonger les spectateurs dans une ambiance tout à fait différente pour Amaluna. Sur cette nouvelle création, les compositions musicales, plus modernes et contemporaines, délaissent le genre musical World de Totem. « Nouveauté et différence » étaient les mots d’ordre pour la conception musicale. Pour arriver à construire cette ambiance moderne, l’équipe a opté pour des mélanges d’instruments peu communs dans le monde circassien, tel que la fusion du saxophone et de la guitare électrique. Fait intéressant, les paroles des chansons sont une nette invention du duo Bob et Bill!

Meredith Caron, conceptrice des costumes pour Amaluna, a confectionné pour chaque groupe du spectacle des costumes de couleurs vives reflétant la personnalité et l’histoire des personnages. Son inspiration? La vie tout simplement. La curiosité, son désir de retravailler avec Guy Laliberté et plus que tout, son désir de toucher l’œil du spectateur à travers ses confections. Souhaitant plus que tout rendre hommage à l’univers féminin, elle a épousé avec minutie les formes du corps des femmes de la distribution. En collaboration avec la metteure en scène, cette passionnée s’est même défiée personnellement en ajoutant des éléments de taille aux costumes, tel que des cages dorées recouvrant des unicycles pour un numéro destiné à cette discipline.

Les prestations de la conférence de presse laissent entrevoir un univers bien encré, empreint de magie et d’humanité. Le Cirque du Soleil nous laisse sur notre envie de découvrir davantage cette île mystérieuse du nom d’Amaluna.

Infos et réservations | Album photos


Cirque