mundos_733

Mundos

Jusqu’au 14 mai au Musée d’art contemporain (MAC), est présenté Mundos, l’exposition poignante de Teresa Margolles, artiste activiste mexicaine qui, par ses installations-chocs, ses vidéos saisissants, et ses photographies troublantes, dénonce l’atroce réalité dans laquelle son pays baigne depuis la l’arrivée des narcotrafiquants. D’une façon extrêmement percutante, elle dirige notre regard vers le féminicide, les assassinats et disparitions de milliers de jeunes femmes, l’exclusion et les injustices sociales. Elle a choisi de parler le même langage que cette violence inhumaine pour la dévoiler au monde entier… de façon crue et brutale.

teresa-margolles

Teresa Margolles, a tout d’abord étudié la pathologie et la médecine légale, avant de créer un collectif d’artistes nommé SEMEFO (acronyme du bureau du coroner mexicain), qui, à travers l’art, s’exprimait sur la violence sociale et les morts cruelles du Mexique. Aujourd’hui, on discerne dans ses oeuvres, son intérêt et ses connaissances face à la morgue…se servant de certains objets ayant servi aux autopsies comme véhicule d’expression.

Son art percute, de façon nécessaire, je crois, parce que tel que l’artiste le souhaitait, on en sort ébranlé… ce qui est bien la moindre des émotions pour les fortunés que nous sommes face à ces drames quotidiens qui bouleverse la vie d’innombrables humains.

L’exposition Mundos est présentée jusqu’au 14 mai au Musée d’art contemporain. À voir!

Exprimez-vous
Blogueur

Après avoir contribué au 7e art pendant près de 20 ans, à satisfaire mon besoin de création et de culture à travers les couleurs de mes palettes de maquill...