Tous les articles

château ramezay

Suivez le chef! : une visite pas comme les autres

Je m’attendais à une visite guidée traditionnelle. Vous savez, celle où le guide nous mène quelque part. Il pointe un truc, un bâtiment, une statue, et nous dit c’est quoi. Finalement, j’étais à côté de la « track »! Y’a bien un guide, il nous mène bien à différents endroits, mais avec un acolyte droit sorti du 18e siècle, c’était drôlement plus coloré que ce à quoi je m’attendais!

Le parcours d’environ 90 minutes nous fait traverser en quelques rues et arrêts plus de 375 ans d’influences alimentaires. Et ce sont les bâtiments et places du Vieux-Montréal qui mènent au sujet! Ici un marché, là un jardin disparu. Et ici? Un bâtiment comme plein d’autres dans le quartier : un magasin-entrepôt. Celui d’un importateur… qui jouait finalement un rôle important dans ce qui se retrouvait dans les assiettes de ses contemporains. Avant la Conquête, on mange à la française. Et puis après? On boit du thé! Bref, pleins d’anecdotes et d’informations qui remettent en perspective ce qui dicte notre alimentation actuelle!

C’est connu, parler de bouffe donne faim! Quelques bouchées sont donc aussi au programme, dont deux qui viennent directement de la cuisine du Gouverneur de Ramezay! Hum, l’histoire goûte bon!

Suivez le chef! Musée du Château Ramezay - photo Michel Pinault 2018

Suivez le chef! Musée du Château Ramezay – photo Michel Pinault 2018

Le dimanche où j’y étais, l’ambiance était excellente : les participants répondant aux répliques enflammées du chef Maupoint. Bon, il s’emporte bien un peu (surtout contre les Anglais ou plutôt leur cuisine!), mais c’est un sympathique larron. Il faut dire que le choc des valeurs est grand entre le 18e siècle et aujourd’hui! La complicité était tangible entre les deux comédiens et rendait la visite bien chaleureuse.

Le circuit s’est terminé au restaurant Les 3 Brasseurs, une bière à la main. Tous ont passé un bon moment. Pour ma part, je ne verrai plus le Vieux-Montréal, ni les tomates, ces fruits du diable(!), de la même façon!

Ah et je vous ai dit? On repart avec un livret de coupons-rabais dans des restos du secteur, prétexte, s’il en faut, pour prolonger le plaisir et prendre l’apéro ou le souper dans le Vieux!

Cette visite théâtrale historico-alimentaire est présentée les dimanches après-midi jusqu’à la fin du mois de mai par le Musée du Château Ramezay. Il ne reste que quelques représentations : ne tardez pas à réserver vos billets. Ma suggestion : arrivez un peu plus tôt et profitez du forfait incluant une visite du Musée!

Crédit photo: Château Ramezay –  Musée et site historique de Montréal, photo : Michel Pinault.

Musée Exposition

Deux expos extérieures pour prolonger l’été

L’été est peut-être terminé et les journées les plus chaudes sont derrières nous, mais il reste plusieurs activités extérieures gratuites dont vous pouvez profiter avant l’arrivée du froid et de la neige.

Lors de votre prochaine escapade dans le Vieux-Montréal, explorez des sentiers moins connus. Notre suggestion : deux expositions sympathiques qui joignent art et histoire.

Traces – Pistes disparues, de l’artiste William Vazan – ©Photo : Jamie Reford

Traces – Pistes disparues, de l’artiste William Vazan

À l’occasion du 375e anniversaire de la ville de Montréal, le Château Ramezay et les Jardins de Métis vous invitent à vous perdre dans un labyrinthe symbolique installé tout juste à côté de la Place Jacques-Cartier, sur la petite place De La Dauversière.

Tel les autochtones avant l’arrivée des Européens, saurez-vous retrouver votre route dans ce dédale de « rivières »? Représentant les anciens cours d’eaux qui sillonnaient l’île de Montréal, ce réseau de chemins vous mènera (ou pas!) jusqu’à une représentation du mont Royal, le cœur de l’île.

Créé par, William Vazan, artiste montréalais reconnu internationalement pour sa pratique du « Land art », cette œuvre porte une réflexion sur l’impact de l’urbanisation sur le territoire. Aucune des rivières qui sillonnaient l’île n’est encore présente. Canalisées ou asséchées elles ont tiré leur révérence au nom de l’urbanisation.

2017 Exposition - Les montréalais - portaits d'une histoire - photo: Michel Pinault

Les Montréalais – portaits d’une histoire, par l’auteur Jean-François Nadeau – ©photo: Michel Pinault

Les Montréalais – Portraits d’une histoire, par l’auteur Jean-François Nadeau

Tout juste à côté, sur la courte rue Le Royer, derrière les jardins du Château Ramezay, surprenez le regard de Montréalais captés sur le vif à travers les époques, des commencements de la photographie jusqu’aux années 1970.

Homme fier, enfants en plein ménage, cycliste prêt pour la compétition, autochtone en présentation, tous ces gens témoignent à leur façon de l’évolution de la ville de Montréal ainsi que de sa population grâce à des clichés de photographes connus ou d’images d’archives.

Les temps ont peut-être changés, mais certaines scènes sont toujours typiques de certains quartiers de Montréal.

Au gré des photographies présentées laissez-vous porter sur la rue Saint-Claude, puis jusqu’au tronçon fraîchement rénové de la rue Saint-Paul qui vous mènera notamment au Marché Bonsecours pour d’autres découvertes. Ou remontez jusqu’au Château Ramezay pour y visiter leurs expositions.

Ces deux expositions sont présentées jusqu’au 9 octobre 2017 au Château Ramezay.

 

Article rédigé par l’équipe du Château Ramzay.

Musée Exposition