Tous les articles

photographie

fem_0029733

La photographie à l’honneur au Musée des Beaux-Arts

Ça y est l’automne est bien installé, et comme à chaque année, les premiers coups de froid nous saisissent violemment… on s’emmitoufle comme s’il faisait -15 et on grimace à s’en donner des rides au front. Mais, on sait très bien que l’ont finira par s’habituer. En attendant, j’ai décidé que c’était le temps d’aller faire le plein de beauté, et ce bien au chaud. Vous aurez deviné que je vous propose donc d’aller au musée.

Et tout comme à longueur d’année, la programmation actuelle des deux grands musées de Montréal est extrêmement riche.  On nous présente les oeuvres d’artistes de tout genre; ici passionnés, ici engagés, ici utopiste, mais quelque soit la démarche artistique, on en sort toujours rempli et émerveillé.

Hier, je suis allée visiter les deux expositions de photos qui ont débuté ce mois-ci au Musée des Beaux Arts.

fem_0025500

Tout d’abord c’est au sous-sol que je me suis dirigée, pour aller voir le travail d’une trentaine de photographes canadiennes et américaines, qui, part le biais de leurs objectifs, nous propose une réflexion. Parfois ce sera sous la forme d’un tableau insolite, d’un paysage, de portraits stoïques racontant une histoire, ou d’images troublantes exposant la réalité de certaines. Nous sommes aussi attendries par une série d’images signées Claire Beaugrand-Champagne, photographe québécoise de talent, qui choisit cette fois de poser son appareil sur les personnes âgées dans toute leur noblesse. Il y aura quelques oeuvres de Geneviève Cadieux et d’Isabelle Hayeur également, nous rappelant à quel point nous sommes riches de nos brillants artistes au Québec.

fem_0020500

Que ce soit au nom des femmes, de l’art, ou tout simplement par amour pour la photo, l’exposition Elles Photographes mérite d’être vue.

 

La deuxième partie de ma visite a été allouée à l’expo vedette du moment; la rétrospective consacrée à l’un des plus célèbres photographes américains des années ’80, le controversé Robert Mapplethorpe. Le musée nous présente l’ensemble de son oeuvre, partant de la fin des années 1960 jusqu’à sa mort précoce, en 1989.

map_005500

On reconnait les images de Mapplethorpe, majoritairement noir et blanc, par l’intensité des contrastes, les noirs très noirs et les blancs très blancs. Je dirais qu’elles se distinguent aussi par leurs jeux d’angles, de formes, et de symétrie, d’ailleurs il le dira lui-même un jour;  “Je cherche la perfection dans la forme, je fais cela avec les portraits, je le fais avec les sexes, je le fais avec les fleurs.”

Il se sera intéressé aux trois mêmes sujets tout au long de sa carrière; les portraits (souvent  de célébrités et d’amis), les corps d’hommes nus, immortalisés de façon sculpturale et parfois troublante, et finalement les fleurs, délicates et élégantes, toujours éclairées à la perfection et traitées avec méticulosité, ressemblant davantage à des peintures qu’à des photographies.

map_295500

Cette exposition nous propose le parcours et le regard unique d’un homme fascinant ayant imposé son art révolutionnaire à l’ère de la contre-culture. À voir!

Elles, jusqu’au 19 février 2017

Focus: perfection Robert Mapplethorpe, jusqu’au 22 janvier 2017

 

Musée Exposition
lancement_moisdelaphoto

Mois de la Photo

Tous les articles du Mois de la Photo ici.

Le Lèche-Vitrine revient avec sa rubrique « Artistes à la trace », qui consiste à suivre un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui vient partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique partage des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : Les photographes participants au Mois de la Photo

Les quatre photographes que nous suivrons sont Liam Maloney, Jacques Pugin, Christina Battle et Dina Kelbermam.

Le Mois de la Photo à Montréal (MPM) est la plus importante biennale internationale de photographie contemporaine au Canada. Depuis sa première édition en septembre 1989, le MPM constitue une occasion unique et stimulante de découvrir les plus récentes tendances de la photographie et de l’image en mouvement. À chaque édition, une trentaine d’artistes sont proposés par un commissaire invité autour d’une thématique d’ensemble, et leurs œuvres sont présentées dans une quinzaine de lieux à travers la ville. Les expositions s’accompagnent d’une publication illustrée, d’un colloque international, du Prix Dazibao, d’une revue de portfolios, ainsi que d’une série de conférences d’artiste, de projections vidéo, d’ateliers et de visites guidées pour tout âge.

Musée Exposition
Samian et Dominique Caron. Crédit photo : Félicia Balzano

World Press Photo 2015 : un autre regard sur le monde

Chaque année, depuis maintenant 10 ans, le World Press Photo expose à Montréal les photographies gagnantes d’un des plus importants concours de photographie professionnelle au monde. En plus d’être une exposition artistique de talents, le World Press Photo constitue une fresque illustrant cette dernière année. Ponctuée de petits et de grands moments, tragiques et magiques, elle nous est présentée sous le regard de photographes français, russes, italiens, turques, iraniens, chinois, afghans, et plus encore.

J’ai d’abord été très émue par le travail du photographe invité Jérôme Sessini, double lauréat dans la section Actualités et Reportages. Il expose des clichés touchants et troublants des évènements marquants survenus en Ukraine : l’écrasement du vol MH17 de Malaysian Airline aux assauts menés dans les rues de Kiev. Jérôme Sessini raconte à propos de son reportage à Kiev: « Cette journée a conduit au départ du Président ukrainien du pays. J’ai passé deux heures et demi, trois heures,  sur cette barricade avec les manifestants. C’était un moment assez intense… Les manifestants étaient exposés au tir du sniper… il y a eu beaucoup de blessés et de tués. »

Jerome Sessini qui s'entretient avec une journaliste. Crédit photo : Félicia Balzano

Jerome Sessini qui s’entretient avec une journaliste. Crédit photo : Félicia Balzano

J’ai ensuite eut un grand coup de cœur pour le photographe russe Sergei Ilnistsky et « Table de cuisine après une attaque au mortier » dans la section Nouvelles Générales. Double lauréat également, mais dans deux catégories différentes : « Il faut admirer le talent d’un photographe d’une telle polyvalence », a commenté Jérôme Sessini lors de la visite de l’exposition. Entre la catégorie Sports Reportages et Nouvelles Générales, deux mondes s’opposent et, pourtant, le visuel que nous offre le photographe russe est éblouissant et admirable.

Table de cuisine après une attaque au mortier. Crédit photo : Sergei Ilnistsky

Table de cuisine après une attaque au mortier. Crédit photo : Sergei Ilnistsky

Plus tard en soirée, j’ai eu la chance de m’entretenir avec Samian, porte-parole pour cette 10e édition.  L’artiste multidisciplinaire algonquin expose également dans le cadre du Word Press Photo une série de photos prises dans la Côte Nord, juste à côté de l’exposition de la Wapikoni Mobile qui célèbre ses 10 ans comme le Word Press Photo de Montréal et  dont Samian est également porte-parole. L’artiste avoue avoir été naturellement amené à faire de la photographie puisqu’une image vaut mille mots. Il a déjà réalisé une série de portraits en Afrique du Nord, en Amérique du Sud, ainsi que dans l’Ouest canadien. Une autre exposition pour Samian approche au printemps 2016 au ARTVstudio à la Place des Arts. C’est à suivre!

WPP2015vernissage_FeliciaBalzano_01500

Samian et Dominique Caron. Crédit photo : Félicia Balzano

Assister au World Press Photo c’est découvrir 150 photographies, leurs histoires, leurs tragédies, leurs beautés, mais aussi toute la portée qu’elles ont sous notre regard. C’est une vitrine vers une réalité qui nous échappe. Ajoutons à cela la présence de nos talents locaux avec l’exposition Regards d’Oxfam, ICI RDI et leurs correspondants, Wapikoni ainsi que la pertinente exposition de l’américain Will Steacy Deadline. L’exposition qui se déroule du 26 août au 27 septembre au Marché Bonsecours est à ne pas manquer. Elle est accessible en semaine, de 10 heures à 22 heures, ainsi que pendant les nocturnes (jusqu’à minuit) les jeudis, vendredis et samedis.

 

Musée Exposition

#MTLDADA : concours photo

PARTICIPEZ À #MTLDADA : COUREZ LA CHANCE DE GAGNER DES PRIX ET DE COMPOSER L’IDENTITÉ NUMÉRIQUE DE LA VITRINE!

À tous les passionnés de photographie, professionnels ou amateurs, faites-nous parvenir une photographie qui représente pour vous le foisonnement artistique et culturel qu’offre Montréal.

FAÇADE D’UN THÉÂTRE | ARTISTE EN MOUVEMENT | PUBLIC EN FOLIE | TOUT EST PERMIS!

Soyez #mtldada, laissez exploser votre créativité! Parce qu’on croit que vous êtes les mieux placés pour transmettre votre vision de la culture à Montréal, on vous donne carte blanche pour saisir la culture en photos!

DATES
Du 11 juillet au 11 août 2012. Attention, vos photos doivent être prises durant cette période!

MODALITÉS DE PARTICIPATION
2 choix s’offrent à vous :

1) Avec votre appareil photo

Prenez une photo qui représente la vie artistique foisonnante de Montréal et acheminez-la par courriel à blogue@lavitrine.com.

2) Avec Instagram | Twitter

Prenez une photo via l’application Instagram ou avec l’appareil photo de votre téléphone mobile. Partagez-la ensuite sur Twitter @la_vitrine en utilisant le mot-clic (#mtldada)

PRIX
Le jury composé de l’équipe de La Vitrine, choisira les gagnants parmi tous les clichés reçus!

Vos photographies composeront la prochaine photo de couverture Facebook (timeline) ainsi que la toile de fond Twitter de La Vitrine.

Mais ce n’est pas tout, les 10 gagnants mériteront des invitations surprises!

QU’ATTENDEZ-VOUS?

SOYEZ #MTLDADA ET PARTAGEZ VOTRE MONTRÉAL CULTUREL!

Photo : MUTEK 2003. Miguel Legault.

Variétés

INSTAGRAM : #ARTVIF

Concours terminé | Merci d’avoir participé à #artvif! Nous annoncerons le nom des gagnants ou des gagnantes sous peu! 

Par le biais de l’application Instagram, La Vitrine est heureuse d’organiser un concours photos en collaboration avec les Productions Foton et l’édition montréalaise du World Press Photo.

DATES

Du 10 mai 2012 au 10 juin 2012

RÈGLES

1.  Via Instagram, prenez une photo sur le thème « ART SUR LE VIF » et partagez sur Twitter @la_vitrine en utilisant le mot-clic (hashtag) #artvif

2.  Lorsque 10 personnes « ♥ » votre photo sur Instagram, envoyez un second tweet à @la_vitrine en précisant votre exploit!

3.  Les personnes qui obtiendront 10 « ♥ » sur Instagram courent la chance de gagner 1 paire d’entrées pour la prochaine exposition WORLD PRESS PHOTO 2012 à Montréal.  Au total, 10 laissez-passer double seront offerts.

4.  De plus, tous ceux qui obtiendront plus de 10 « ♥ » seront éligibles au grand tirage :

  • 1 invitation double à la visite de presse officielle
  • 1 laissez-passer double pour visiter l’exposition WORLD PRESS PHOTO 2012
  • 1 catalogue de la 55e édition
Nous afficherons les photos les plus ♥ ci-bas! Suivez le déroulement du concours ou visionnez l’ensemble des photos en cliquant ici

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et Instagram : @la_vitrine

Les gagnants seront annoncés le 20 juin 2012.

Bonne chance à tous!

GALERIE VIRTUELLE

Photo @miss_shantay | « Art sur le vif #artvif réflection sur pierre »

Photo @beapupo | « Arc-en-ciel sur l`asphalte »

Photo @jourduf | « #Artvif au Palais des congrès de Montréal »

Photo @lamarieradio | « Art urbain #PlateauMontRoyal »

Photo @axsoul | « 1st nation #artvif !! »

Photo @miss_shantay | « Sculpture aux Habitations Jeanne-Mance »

Photo @jourduf | « Architecture - Palais des congrès de Montréal »

Variétés