parcours-la-marche-a-suivre-jean-francois-caissy-onf-bible-urbaine

(Français) La marche à suivre : Entre la fragilité et l’insouciance

Il a remporté une mention spéciale à la dernière édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal ; la première du film a eu lieu à Berlin dans le cadre du Festival international du film de Berlin. La Marche à suivre est le dernier documentaire de Jean-François Caissy. Tourné en Gaspésie, le film nous plonge dans la réalité d’adolescents fréquentant une école secondaire. Il ne s’agit pas d’une critique envers le système d’éducation, ni d’une longue plainte. C’est d’abord et avant tout une observation sensible de l’adolescence, entre la fragilité et l’insouciance, au gré des saisons. Le thème de la région n’est pas nouveau chez le réalisateur Jean-François Caissy. Dans La belle visite (2009), on retrouve déjà un intérêt pour les phénomènes ruraux. En entrevue avec le réalisateur, j’en ai profité pour discuter de ce thème récurrent. «  Je suis originaire de la Gaspésie, mais c’est un peu par hasard. Ce […]

Cinéma
Nebulae+02733

(Français) Le collectif Nebulae : En faveur d’un art accessible

Ils partagent un commun amour. C’est comme ça que toute belle histoire commence. Pour ces quatre amis (Simon, Max, Joris et Tom), l’aventure dans la gestion d’événement culturel est née de la somme de leurs personnalités, de leur passion pour l’art et la musique, et sans doute un peu d’une bonne dose d’audace. Le genre qui m’attire l’œil. Le genre qui joue avec les règles. Le genre qui réunit d’autres grands esprits. La curiosité m’a poussée à contacter le collectif Nebulae, à questionner leur démarche et à entrer dans leur monde le temps d’une soirée. Monde qui s’est bâti d’abord autour de la musique électronique. Pourtant, quelques évènements plus tard, le rêve qu’ils avaient partagé lors de leur escapade à la Nouvelle-Orléans, nourri d’une rencontre avec des artistes américains et un séjour dans une maison dans les arbres,  se dessine à présent dans une vision artistique définie. « Notre collectif tente […]

Arts Médiatiques
etienne-danotete

(Français) Étienne Dano : confessions d’un excessif

S’il n’est pas toujours évident de se démarquer lorsqu’on fait partie de la relève en humour, Étienne Dano n’a pas ce problème avec son premier spectacle solo intitulé Excessif. Avant de monter sur scène, Étienne Dano fait immanquablement le tour de la salle pour serrer la main de chaque spectateur. Il n’y avait peut-être que 200 personnes lors de la représentation à laquelle j’ai assisté, mais quitte à s’y prendre quatre jours à l’avance, l’humoriste s’engage à faire la même chose si jamais il se produit au Centre Bell. En cette période de transmission de la grippe et de l’Ébola, le geste n’est pas que courageux : en accueillant les gens à la bonne franquette, comme s’il recevait de la visite dans son propre salon, Dano tisse ainsi un lien de complicité immédiat, installant du même coup le ton très personnel de son premier spectacle, intitulé Excessif. À part le vidéoclip […]

Humour
Lumieres-Lumieres-Lumieres-Espace-GO-Bible-Urbaine-Caroline-Laberge-e1415906637350

(Français) Pensées de Femmes

Des bribes du temps présent, de celui que l’on a vu passer, et de celui qui se présentera. Deux femmes en opposition, mais ayant le même sentiment profond de vouloir « être ». LUMIÈRES, LUMIÈRES, LUMIÈRES, présentée à l’Espace Go, vous plongera dans la profondeur de leurs désirs, de leurs pensées de femmes. La nouvelle pièce d’Evelyne de la Chenelière, LUMIÈRES, LUMIÈRES, LUMIÈRES présentée à l’Espace Go, retranscrit l’univers philosophique de l’œuvre Vers le phare de l’auteure Virginia Woolf (1882-1941).  Deux personnages féminins sont mis en scène : Madame Ramsay, épouse et mère de 8 enfants, et Lily Briscoe, peintre célibataire et sans enfants. Toutes deux tenteront d’arrêter le temps, ne serait-ce que pour mieux le saisir et le ressentir. Quel bonheur ce fût que de me replonger dans l’univers énigmatique de Virginia Woolf dont j’ai toujours apprécié les personnages féminins forts et uniques.  Rappelons-nous qu’à cette époque,  c’était plutôt audacieux! Evelyne […]

Théatre
COVERweb

(Français) À lire dans le Magazine Muses

La culture est encore à l’honneur dans le plus récent numéro du Magazine Muses qui mise principalement, cette fois, sur la force des femmes et de leur pouvoir de création… ou de destruction. En couverture, l’avocate Anne-France Goldwater se fait coquine avec un look à la Marilyn Monroe. D’emblée, le lecteur est confronté à un contraste entre l’image assignée à la vedette de l’émission L’Arbitre et à son travail qui a mené à de grandes avancées en terme de droits des femmes. On y découvre évidemment la même personnalité colorée qui n’a pas la langue dans sa poche. Les comédiens et codirecteurs artistiques d’Ominus, Réal Bossé et Sylvie Moreau, démystifient l’art du mime, au-delà des idées préconçues. Ils rendent un hommage à leur mentor Jean Asselin et abordent la création de la pièce Spécialités féminines qui est présentée à l’Espace Libre jusqu’au 7 février. Chloé Sainte-Marie s’ouvre sur la signification […]

Littérature
parcours-la-marche-a-suivre-jean-francois-caissy-onf-bible-urbaine

(Français) La marche à suivre : Entre la fragilité et l’insouciance

Il a remporté une mention spéciale à la dernière édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal ; la première du film a eu lieu à Berlin dans le cadre du Festival international du film de Berlin. La Marche à suivre est le dernier documentaire de Jean-François Caissy. Tourné en Gaspésie, le film nous plonge dans la réalité d’adolescents fréquentant une école secondaire. Il ne s’agit pas d’une critique envers le système d’éducation, ni d’une longue plainte. C’est d’abord et avant tout une observation sensible de l’adolescence, entre la fragilité et l’insouciance, au gré des saisons. Le thème de la région n’est pas nouveau chez le réalisateur Jean-François Caissy. Dans La belle visite (2009), on retrouve déjà un intérêt pour les phénomènes ruraux. En entrevue avec le réalisateur, j’en ai profité pour discuter de ce thème récurrent. «  Je suis originaire de la Gaspésie, mais c’est un peu par hasard. Ce […]

Cinéma
Nebulae+02733

(Français) Le collectif Nebulae : En faveur d’un art accessible

Ils partagent un commun amour. C’est comme ça que toute belle histoire commence. Pour ces quatre amis (Simon, Max, Joris et Tom), l’aventure dans la gestion d’événement culturel est née de la somme de leurs personnalités, de leur passion pour l’art et la musique, et sans doute un peu d’une bonne dose d’audace. Le genre qui m’attire l’œil. Le genre qui joue avec les règles. Le genre qui réunit d’autres grands esprits. La curiosité m’a poussée à contacter le collectif Nebulae, à questionner leur démarche et à entrer dans leur monde le temps d’une soirée. Monde qui s’est bâti d’abord autour de la musique électronique. Pourtant, quelques évènements plus tard, le rêve qu’ils avaient partagé lors de leur escapade à la Nouvelle-Orléans, nourri d’une rencontre avec des artistes américains et un séjour dans une maison dans les arbres,  se dessine à présent dans une vision artistique définie. « Notre collectif tente […]

Arts Médiatiques
etienne-danotete

(Français) Étienne Dano : confessions d’un excessif

S’il n’est pas toujours évident de se démarquer lorsqu’on fait partie de la relève en humour, Étienne Dano n’a pas ce problème avec son premier spectacle solo intitulé Excessif. Avant de monter sur scène, Étienne Dano fait immanquablement le tour de la salle pour serrer la main de chaque spectateur. Il n’y avait peut-être que 200 personnes lors de la représentation à laquelle j’ai assisté, mais quitte à s’y prendre quatre jours à l’avance, l’humoriste s’engage à faire la même chose si jamais il se produit au Centre Bell. En cette période de transmission de la grippe et de l’Ébola, le geste n’est pas que courageux : en accueillant les gens à la bonne franquette, comme s’il recevait de la visite dans son propre salon, Dano tisse ainsi un lien de complicité immédiat, installant du même coup le ton très personnel de son premier spectacle, intitulé Excessif. À part le vidéoclip […]

Humour