lancement_moisdelaphoto

Mois de la Photo

Tous les articles du Mois de la Photo ici.

Le Lèche-Vitrine revient avec sa rubrique « Artistes à la trace », qui consiste à suivre un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui vient partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique partage des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : Les photographes participants au Mois de la Photo

Les quatre photographes que nous suivrons sont Liam Maloney, Jacques Pugin, Christina Battle et Dina Kelbermam.

Le Mois de la Photo à Montréal (MPM) est la plus importante biennale internationale de photographie contemporaine au Canada. Depuis sa première édition en septembre 1989, le MPM constitue une occasion unique et stimulante de découvrir les plus récentes tendances de la photographie et de l’image en mouvement. À chaque édition, une trentaine d’artistes sont proposés par un commissaire invité autour d’une thématique d’ensemble, et leurs œuvres sont présentées dans une quinzaine de lieux à travers la ville. Les expositions s’accompagnent d’une publication illustrée, d’un colloque international, du Prix Dazibao, d’une revue de portfolios, ainsi que d’une série de conférences d’artiste, de projections vidéo, d’ateliers et de visites guidées pour tout âge.

Musée Exposition
philipenumber2

Philippe Cyr

Tous les articles de Philippe Cyr ici.

Mensuellement, dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suit un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui vient partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique partage des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : le processus créatif de Philippe Cyr

Philippe Cyr est diplômé en interprétation de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM en 2003. Collaborateur du Prospero, il y signe sa première mise en scène : Les Escaliers du Sacré-Cœur de Copi, en 2007. Sa deuxième sera la création de Et si je n’étais pas passée par là ?, présentée au Prospero en 2008 et dans le cadre du OFFTA en 2009. Par la suite, Le groupe de la Veillée lui confiera la mise en scène de Norway.Today de Igor Bauersima à l’automne 2010. Comme comédien il joue sous la direction de Téo Spychalski, Alain Fournier, André-Marie Coudou et Alexandre Marine. Philippe Cyr vient tout juste de terminer des études à la Maîtrise en théâtre à l’UQAM où il a monté une adaptation de Mère Courage et ses enfants. Sa compagnie, rebaptisée récemment L’Homme allumette se consacrera à la poursuite du travail entamé sur ce texte de Brecht et sur le texte poétique de Jean-Paul Daoust, Les cendres bleues. Cette saison, il signait la co-mise en scène du iShow ou je m’occupe de transférer le message à Chanda présenté à l’Usine C en septembre 2013.

Théatre
TRIESTE_6_cr_Minelly Kamemura

Marie Brassard

Tous les texte de Marie Brassard ici.

Mensuellement, dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suit un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui vient partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique partage des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : Marie Brassard au FTA

Depuis la création en 2001 de Jimmy, créature de rêve, un premier spectacle solo où elle s’avançait sur le terrain de la multidisciplinarité, Marie Brassard n’a cessé de sonder les possibles du langage scénique. Amalgame fluctuant de textures sonores, d’images oniriques, d’ombres, de lumières, de paroles en éclats, ce langage s’est inventé et réinventé au fil de la création d’indéterminables et captivants objets théâtraux : La noirceur (FTA, 2003), Peepshow (FTA, 2006), L’invisible (FTA, 2008), Moi qui me parle à moi-même dans le futur (FTA, 2011). Microcosmes voyageurs, tous ces solos ont rayonné autant au Québec qu’à l’étranger, se posant dans plusieurs villes d’Europe et d’Asie, de même qu’en Australie et aux États-Unis.

Collaboratrice de longue date de Robert Lepage, avec qui elle partage une soif pour l’audace et pour la dissolution des frontières artistiques, Marie Brassard a fondé en 2001 la compagnie Infrarouge, une structure-chrysalide protéiforme de laquelle a émergé chacune de ses œuvres, conçues avec la complicité d’artistes d’ici et d’ailleurs. Exploratrice du rêve, la créatrice use des technologies nouvelles pour donner à voir et à ressentir le réel autrement. À travers ses expérimentations singulières, elle met au jour une poésie scénique où s’entretissent des paysages sonores et des images ondoyantes, matérialisant, pour un temps, ce qui d’ordinaire peine à affleurer à la surface du monde — le secret, l’intangible.

En création mondiale au Festival TransAmériques, Trieste, le tout nouveau spectacle de Marie Brassard, est une vertigineuse odyssée, du légendaire pays des morts jusqu’au fond des abysses, à la croisée des mythologies anciennes et contemporaines. Un poème scénique énigmatique et musical qui promet d’être captivant.

Théatre
Sarah Berthiaume. Photo : Julie Artacho

Sarah Berthiaume

Le texte de Sarah Berthiaume ici.

Dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suit un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui vient partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant d’un ou de plusieurs billets, l’artiste ou le collectif artistique partage des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Cette fois : la très talentueuse Sarah Berthiaume

Issue de l’Option-Théâtre Lionel-Groulx, cuvée 2007, Sarah Berthiaume est auteure, comédienne et cofondatrice de la compagnie Abat-Jour Théâtre. Sa première pièce, Le Déluge après, a reçu le prix de l’Égrégore 2006 et a été sélectionnée par la SACD pour être mise en lecture au festival d’Avignon 2007 avant d’être créé, en 2008, au théâtre de la Rubrique à Jonquière, puis, en version anglaise, à l’automne 2010, au Théâtre La Chapelle. La pièce sera également à l’affiche du Canadian stage de Toronto à l’hiver 2013.

Sarah est aussi l’auteure des pièces Disparitions (Dramaturgies en Dialogue 2009, Théâtre du Double signe de Sherbrooke 2012), Villes Mortes, (salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’Aujourd’hui 2011, finaliste pour le prix Michel Tremblay 2011) P@ndora (production du Youtheatre, printemps 2012) et Les Orphelins de Madrid (production du Petit Théâtre du Nord, été 2012). Sa pièce Yukonstyle (finaliste pour le prix Gratien-Gélinas 2010, Les Francophonies en Limousin, Limoges 2011, Nouvelles Zébrures, Paris 2012, Text’Appeal, Lyon 2012) est montée, ce printemps,  simultanément au Théâtre d’Aujourd’hui à Montréal et au Théâtre national de la Colline à Paris, avant d’être produite à Bruxelles, Innsbruck, Heidelberg et Toronto.

Sarah travaille également en tant que scénariste pour l’émission Tactik sur les ondes de Télé-Québec. En tant que comédienne, on a pu la voir dans Martine à la plage, un solo que son complice Simon Boulerice a écrit pour elle. Villes Mortes est sa deuxième publication chez Ta mère, après Les Cicatrisés de Saint-Sauvignac.

Source : Les éditions de ta mère

Image principale : Julie Artacho

sarah

Théatre
Silvi

Silvi Tourigny et son alter ego Carole

Tous les textes de Silvi Tourigny ici.

Mensuellement, dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suit un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui vient partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique partage des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : les aventures de Silvi Tourigny alias Carole

Depuis 2010, une banale rouquine au ton monotone arborant un col roulé beige nous offre ses précieux conseils dans la Websérie « Carole aide son prochain ». Victime de son humour bien malgré elle, Carole est devenue une sensation Web atteignant parfois plus de 40 000 vues à ses capsules disponibles, entre autres, sur You Tube.

Mais l’artiste derrière le personnage connu se nomme Silvi Tourigny. Une humoriste prometteuse diplômée de l’École nationale de l’humour en 2009, qui roule bien sa bosse depuis quelques temps enchaînant spectacles, collaborations et capsules Web, mais aussi de nombreux prix dont un Gémeau dans la catégorie Meilleure émission ou série originale produite pour les nouveaux médias : humour, variétés, le prix du Jury au Web TV Festival de La Rochelle en France, et deux nominations au Gala des Olivier.

Dans les prochaines semaines, nous aurons la chance de découvrir l’univers loufoque de cette artiste en la suivant dans ses nombreux projets, dont l’élaboration du nouveau concept de la troisième saison de « Carole aide son prochain » que nous attendons tous avec impatience!

Capsule de la saison 2 de Carole aide son prochain :

L’artiste à la trace sur :

Humour
catherine

Catherine Brunet

Tous les articles de Catherine Brunet ici.

Chaque mois, dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suit un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui vient partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique partage des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : Les grands projets de Catherine Brunet

Catherine Brunet nous a éblouis dès son jeune âge par son interprétation de la petite Charlotte dans l’émission Le monde de Charlotte. La jeune comédienne a laissé sa marque dans plusieurs émissions pour enfants dont Macaroni tout garni, Jade et les mystères du temps, Watatatow. Elle interprétait également Constance dans la quotidienne ayant fait vibrer le cœur des jeunes et des plus vieux, Ramdam.

Avec une solide formation en diction et en doublage, Catherine s’illustre dans le milieu de la voix. En effet, son talent est mis au service des films d’Harry Potter, où elle prête sa voix au personnage de Luna Lovegood ainsi qu’à Coraline, dans le film du même nom. Sa voix est aussi celle de Miley Cyrus et d’Emma Stones, entre autres.

En plus de ses nombreux projets, elle a été formatrice au Conservatoire pour des ateliers de doublage pour les enfants et c’est maintenant au Studio Syllabes à qui elle prête sa voix et ses enseignements.

Multiplication des projets

Catherine a de nombreux projets en cours de réalisation. En plus d’être blogueuse pour Kebweb.tv et porte-parole de l’ANEB Québec, elle est également co-fondatrice de la Compagnie de la Lettre 5, un collectif né en mai 2012.

Le Malade Imaginaire multimédia, dans laquelle elle joue actuellement au Cabaret Lion d’Or, occupe une grande partie de son mois d’août. Elle nous partagera son évolution quotidienne dans son univers théâtral et artistique, à travers ses billets spontanés post-répétitions et ses moments forts sur scène. Cette jeune femme aux multiples talents entame une grande carrière, raison pour laquelle nous sommes fiers de la SUIVRE À LA TRACE!

Théatre
Les-soeurs-Boulay

Les soeurs Boulay

Tous les articles des soeurs Boulay ici.

Chaque mois, dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suit un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui vient partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique partage des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : l’ascension des sœurs Boulay

Mélanie Boulay a 22 ans.
Stéphanie Boulay en a 25.
Elles forment ensemble, Les sœurs Boulay

Depuis quelques temps, les deux artistes font le tour des médias, enchaînant entrevue après entrevue, le nom de leur tandem apparaissant dans quelques titres de grands quotidiens. Unissant leur voix harmonieusement sur les sons d’une guitare et d’un ukulélé, les deux jeunes gaspésiennes vivent maintenant dans la grande métropole pour réaliser leur rêve : propager leur musique, un nouveau souffle pour le country-folk francophone!

Leurs premiers pas

Si nous omettons le fait qu’elles chantent depuis leur tendre jeunesse, le grand tournant s’effectua le 1er mai 2012. Effectivement, l’épatant duo d’auteures-compositrices-interprètes remporta la grande finale des Francouvertes. Depuis, elles ont offert un concert aux FrancoFolies, au Folk sur le Canal, au Festival dela Chanson de Tadoussac. Aussi, nous avons pu les apercevoir « débouler » dans le magazine Châtelaine, et en date d’hier, nous apprenions qu’elles participeraient à la prochaine édition du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue.

Les sœurs Boulay sont dans le vent! Durant les prochaines semaines, nous aurons la chance de suivre à la trace l’excitante aventure de ce duo musical dans la préparation de leurs prochains concerts et du ZOOFEST!

Bandcamp

Billets sur le Lèche-Vitrine

Musique
Les-7-doigts-de-la-main

Les 7 doigts de la main

Tous les articles des 7 doigts de la main ici.

Chaque mois, dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suit un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui viendra partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique publie des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : Les 7 doigts de la main

Ce nom doit probablement vous inspirer quelque chose… Si vous n’avez jamais goûté au plaisir de voir ce collectif de cirque à l’œuvre, vous avez sûrement été frappé au passage par leurs affiches dans le métro qui présentaient l’une de leurs créations flamboyantes! Cette nouvelle génération d’artistes de cirque fait jaser autant localement, qu’internationalement; elle nous plonge dans des univers qui ne laissent personne indifférent. De renommé mondiale, ces artisans québécois font de la performance circassienne, un concept se voulant modulable en s’adaptant à tous types d’espace créatif. Ils ont d’ailleurs déjà expérimenté le métro en 2010 pour promouvoir leur spectacle Psy, un succès marquant présentement en tournée aux États-Unis. Le spectacle tire son titre de la thématique de la psyché humaine, noyau de ce chef d’œuvre artistique et théâtral. Quant aux créations Traces et Loft, elles sont aussi présentées à guichet fermé à l’extérieur du Canada et ailleurs dans le monde.

La compagnie fut honorée par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) en février dernier pour la meilleure tournée au Canada et aux États-Unis. Elle fut récipiendaire du premier Prix du CALQ à l’occasion de la bourse RIDEAU.

Durant le mois de mai, nous suivrons ce collectif d’artistes dans la création de leur prochain spectacle : Séquence 8. Nouvelle création qui sera présentée en primeur au Québec lors du festival Montréal Complètement Cirque du 5 au 15 juillet 2012.

Décrite comme un canevas vertical, cette création communique notre rapport avec « l’Autre » et notre vision de soi. Sur le Lèche-Vitrine, vous aurez droit à des moments inédits, confidences et photos exclusives des membres de la troupe du spectacle Séquence 8.

Restez aux aguets!

Source : Les 7 doigts de la main 

Cirque
Qualité Motel | Indica Records

Qualité Motel

Tous les texte de Qualité Motel sont ici.

Chaque mois, dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suivra un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui viendra partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique publiera des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : Qualité Motel, le projet parallèle de Misteur Valaire

Non, il ne s’agit pas d’une chaîne de motels douteux où on doit payer sa chambre à l’heure. Qualité Motel, c’est plutôt le nouveau projet parallèle 100% électronique des 5 membres de Misteur Valaire. La formule minimaliste troque le lourd équipement électro-acoustique du groupe pour les mettre à table devant une panoplie de simples machines à sons, à la manière d’un savoureux buffet international. Au menu : boîte à rythmes et synthétiseurs des belles années se mélangent et vous rappellent que votre corps peut se mouvoir d’une manière insoupçonnée.

La Vitrine est heureuse de suivre les cinq membres de Qualité Motel à la trace, et vous présentera au fil du mois leur toute nouvelle aventure!

Un premier album pour le projet

C’est le 2 avril prochain à la Société des arts technologiques [SAT]  que Luis Clavis, France, Drouin, Roboto, et Kilojules lanceront nul autre que Motel Califorña, non pas un remix réintitulé de la chanson du groupe country-rock The Eagles, mais bien le premier album du projet électronique dont il est possible d’entendre quelques extraits en cliquant ici.

La première de nombreux spectacles se tiendra le samedi 7 avril. Le quintette déjanté nous proposera alors un concert immersif à l’intérieur du grandiose dôme de la rue St-Laurent, la Satosphère où musique fusionnera avec projections vidéos. 157 haut-parleurs et 5 subwoofers vibreront sur leurs rythmes entraînants. Une longue liste de collaborateurs unissent leurs voix au projet dont Mitsou, Socalled, James Di Salvio, Stefie Shock, Elisapie Isaac, Yann Perreau et Karim Ouellet. Certains seront même de la fête ce samedi, 7 avril!

En primeur, vous aurez la chance de suivre la formation en tournée durant ce mois d’avril qui s’annonce festif. Tout au long de cette mise à l’épreuve, les cinq membres de Qualité Motel confesseront leurs espoirs et moments marquants en sons, images et paroles sur le Lèche-Vitrine!

Source : Indica Records

Musique
Marie-ThereseFortin

À la trace de Marie-Thérèse Fortin

Tous les articles de Marie-Thérèse Fortin ici.

Chaque mois, dans sa rubrique « Artistes à la trace », le Lèche-Vitrine suivra un artiste dans la planification ou la réalisation de son œuvre, qui viendra partager des moments privilégiés et en toute intimité avec les lecteurs. L’instant de quelques billets, l’artiste ou le collectif artistique publiera des confidences, des réflexions, des photos et des vidéos personnelles, invitant les lecteurs à découvrir leur univers de création.

Ce mois-ci : Une Belle-Sœur à Paris!

Marie-Thérèse Fortin est présente dans plusieurs sphères du monde du théâtre.

Auparavant directrice artistique du Théâtre du Trident à Québec, de 1997 à 2003, elle dirige le Théâtre d’Aujourd’hui depuis 2004. Au théâtre, on l’a vue sur les planches dans Elizabeth, roi d’Angleterre au TNM, dans le rôle-titre qui lui a valu le prix Gaston-Roux de l’interprétation féminine. Plus récemment, on la voit dans Belles-Sœurs, une adaptation musicale de la pièce de Michel Tremblay par René Richard Cyr et Daniel Bélanger. À Québec, elle a tenu des rôles principaux dans une cinquantaine de pièces, en plus d’assurer la mise en scène de plusieurs oeuvres. Marie-Thérèse est aussi très présente au petit écran dans de nombreuses téléséries. Nous l’avons vue au grand écran dans Sans elle et dans Les grandes chaleurs de Sophie Lorain. Elle a remporté le prix Gémeaux, en 2001, 2002 et 2006, pour son interprétation de Françoise Langevin dans Le monde de Charlotte et Un monde à part. Toujours en 2001, elle a été décorée Chevalier de l’Ordre des arts et des lettres (décoration remise par le gouvernement de la République Française). En 2002, lors d’un gala-bénéfice organisé par le YWCA de Québec, elle est nommée Femme de mérite, catégorie Arts et culture. Marie-Thérèse présente depuis quelques années un spectacle de chanson de Barbara. 

La Vitrine est heureuse de suivre Marie-Thérèse Fortin à la trace, et vous présente sa grande aventure en sol parisien!

La renaissance de Les Belles-Sœurs en comédie musicale

Cette pièce de théâtre, adoptée par les québécois dès ses premières lectures au grand public en 1968 au Théâtre d’Aujourd’hui, est restée gravée au cœur de notre patrimoine artistique. Elle nous a conquis, comme elle nous a fait rêver, comme elle nous a posé de nombreuses questions identitaires. Faire revivre la pièce au XXIe siècle est le projet des créateurs René-Richard Cyr (livret, paroles, mise en scène), Michel Tremblay (auteur), Daniel Bélanger (composition musicale) ainsi qu’une idée originale de Marie-Thérèse Fortin (qui tient aussi le rôle de Germaine Lauzon). Ces artistes chevronnés allient leurs forces pour faire revivre l’univers de ces 15 ouvrières féministes, où tout part d’une veillée de collage de timbres-primes. Cette pièce de théâtre nouvellement présentée sous forme de comédie musicale, conserve toutefois la précieuse et fondamentale touche magique apportée par le langage joual. L’univers musical (disponible sur disque), ainsi que la mise en scène entraînante transportent la pièce vers de nouveaux horizons.

Les Belles-Sœurs voyagent

Le succès de cette œuvre culte de Michel Tremblay est grandiose, étant jouée à travers le monde avec 425 productions, dans plus de 20 langues et plus de 25 pays. Puis, c’est maintenant au tour de la comédie musicale Belles-Sœurs, le projet québécois composé d’artisans d’ici qui fait ses premiers pas à Paris actuellement grâce à la compagnie B14 Productions, fondée pour exporter le projet à grande échelle, par le trio Bélanger, Cyr et Tremblay. Le prestigieux Théâtre du Rond-Point à Paris accueille la production pour 23 représentations sur une période de cinq semaines, soit du 8 mars au 7 avril 2012. Cette première représentation, qui a eu lieu lors de la Journée internationale des Femmes marqua, par un départ en lion, le début d’une grande aventure triomphante pour ces femmes fictionnelles révolutionnaires.

Source principale


Théatre