cryscomp123

L’art comme laboratoire

Un laboratoire est un lieu disposé pour faire des recherches, des travaux, des essais; un lieu où quelque chose s’élabore, se prépare. L’édition 2014 du Festival Sight & Sound, SCIENCE FACTION, présente plusieurs oeuvres performatives et installatives où l’espace de recherche et d’expérimentation vient se confondre avec le lieu de diffusion. La performance Akelarre Cyborg des collectifs Transnoise & Quimera Rosa ainsi que l’oeuvre Crystalline Domain d’Erin Sexton en témoignent.

DSC08644

Akelarre Cyborg aura lieu à l’École des Médias de l’UQAM lors de la soirée du 23 mai. Initiées par les artistes et incluant des participants, les actions de la performance se déroulent en continu : manipulations des corps, de leurs extensions prothétiques et électroniques faites à la main, de matières insolites et de plantes. Le tout se déroule sans mise en scène et se présente comme un rituel d’hybridation des corps où la norme est un concept diffus, voire inexistant. Dans le but d’élaborer plusieurs identités cyborgs, les «sorcières en devenir» effectuent des recherches et des expériences multidisciplinaires collectives au sein du public. La salle devient alors une plateforme habitée d’une ambiance post-humaine et de bruits réactifs incessants. Se définissant eux-mêmes comme laboratoires, Quimera Rosa & Transnoise s’intéressent, avec Akelarre Cyborg, au décloisonnement et à la modification des corps et du genre, des relations entre les êtres humains, technologiques et biologiques, et des constructions sociales et politiques courantes. Dans le contexte du festival, cette performance offre au public de pénétrer l’espace de création des artistes-mutants et de prendre part à une expérience évolutive qui rompt avec la finalité de l’action performative, là où la «représentation laisse place à la présence».

DSC08734

Dans une approche plus minimaliste, Erin Sexton présente tout au long de SCIENCE FACTION une installation sonore et vidéo issue d’un processus de production de cristaux. Son espace de création ressemble à un laboratoire pseudo-scientifique : manœuvres exécutées avec des béchers, des pipettes, des substances chimiques et des lunettes de protection. Le travail de Sexton réfère donc au sens plutôt traditionnel de laboratoire et reprend plusieurs de ses caractères esthétiques en invitant le spectateur à assister à tout un ensemble de traitements qui seraient inaccessibles sans l’intrusion subtile de micro caméras et de senseurs à l’intérieur même des instruments qu’elle emploie. Sont projetées sur de multiples écrans les images vidéo grand format des structures microscopiques des cristaux, dévoilant ainsi le processus-même créatif – presque rituel – de croissance des éléments. En guise d’extension, les sculptures de cristal produites dans les vidéos seront également installées en galerie. Cette présentation vise donc à inclure l’auditoire dans un espace et une période souvent réservés à la création d’une oeuvre, rendue publique seulement par la suite, lorsqu’elle est transférée dans un lieu de diffusion pour y valider son statut de complétion.

DSC08596

Akelarre Cyborg et Crystalline Domain s’insèrent totalement dans l’édition 2014 de Sight & Sound : SCIENCE FACTION, car ce sont des projets qui remettent en cause les systèmes imbriqués de l’art, de la science et de la technologie pour en former un tout autre, situé entre laboratoire fusionnel interdisciplinaire et critique technopolitique. Ils explorent des avenues alternatives aux modes de présentation conventionnels et mettent de l’avant des œuvres dont la finalité se dissout à l’intérieur même des veines du projet pour en faire surgir des artères encore plus puissantes.

C’est signé Janick Burn
Stagiaire au Festival Sight and Sound

Exprimez-vous
Blogueur

Plateforme interactive adjacente au calendrier culturel de La Vitrine, ce blogue se veut un lieu où passions et échanges d’informations culturelles fusionnen...