McLaren_coexistence_lena1

L’ONF célèbre les 100 ans de Norman McLaren

Norman McLaren aurait eu 100 ans cette année. Cinéaste et père de ce que l’on appelle aujourd’hui les médias interactifs, l’Office National du Film (ONF) fête l’anniversaire de ce pionnier des arts numériques avec l’événement McLaren Mur à Mur qui prend place du 11 avril au 1er juin sur quelques édifices de la ville de Montréal.

D’origine écossaise, McLaren travaille au sein de l’ONF en tant que fondateur du volet animation dès 1941. Le cinéma en est encore à ses balbutiements et McLaren en expérimente déjà toutes les possibilités par différentes techniques : dessins et gravures sur pellicule, animation par fondus enchaînés, pixillation[1], son synthétique, etc.

Diagonales de Theodore Ushev et Iregular. Image : Quartier des Spectacles

Diagonales de Theodore Ushev et Iregular. Image : Quartier des Spectacles

Pour l’événement des 100 ans de McLaren, l’ONF  a commandé trois œuvres interactives auprès d’artistes montréalais et quatre autres œuvres proviennent d’un concours international. À l’issue de l’appel de projets, l’ONF a reçu 93 œuvres de 16 pays différents! La sélection des œuvres lauréates du concours a été difficile. Finalement, les œuvres qui se sont démarquées sont celles de Christo Guelov (Espagne), Léna Babadjian (France), Delphine Burrus (France) et Mirai Mizue (Japon). Chaque œuvre est inspirée de la structure du bâtiment sur lequel elle est projetée, ainsi que d’un court-métrage de McLaren tels  Rythmetic,  Caprice en couleur, Sphères et Le Merle. Mon coup de cœur, à la fois ludique, magnifique, hypnotisant et joyeux, The baby birds of Norman McLaren de Mirai Mizue est tout simplement génial. Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme de l’œuvre japonaise qui sera projetée sur le Centre de design de l’UQÀM!

The baby birds of Norman McLaren de Mirai Mizue. Image : Quartier des Spectacles

The baby birds of Norman McLaren de Mirai Mizue. Image : Quartier des Spectacles

Les trois œuvres commandées sont interactives et exploitent avec intelligence les techniques créatives de McLaren. On retrouve le travail d’artistes montréalais comme Kid Koala et Hololabs pour Phonophotopia (théâtre Maisonneuve), Theodore Ushev et Iregular pour Diagonales (Grande Bibliothèque) ainsi que Daily tous les jours pour McLarena (à proximité du métro Saint-Laurent). Ces trois œuvres sont toutes aussi intéressantes les unes que les autres et invitent les passants à interagir avec l’œuvre de diverses manières. Personnellement, je ne manquerai pas d’essayer la McLarena qui se trouve aux abords du métro Saint-Laurent!

 Dix anagrammes autour de Norman McLaren de Delphine Burrus. Image : Quartier des Spectacles

Dix anagrammes autour de Norman McLaren de Delphine Burrus. Image : Quartier des Spectacles

Vous pouvez en découvrir davantage sur le travail de Norman McLaren grâce au site de l’ONF qui offre beaucoup de contenu gratuit en ligne! Je vous rappelle également que les projections ont lieu un peu partout dans le quartier des spectacles de Montréal jusqu’au 1er juin! Pour les casaniers, vous pouvez aussi télécharger l’application pour iPad nommée L’Atelier McLaren avec laquelle vous pouvez créer de petits films grâce aux techniques du cinéaste en plus d’avoir accès à une banque de films sur les techniques d’animation ainsi que les œuvres elles-mêmes.



[1] Pixillation : technique consistant à photographier image par image des personnages ou des objets dont les déplacements sont entièrement sous le contrôle du cinéaste. Source : Marcel Jean, spécialiste du cinéma d’animation http://www3.onf.ca/animation/objanim/fr/techniques/pixillation.php

Exprimez-vous
Blogueur

« Je ne veux parler que de cinéma, pourquoi parler d’autre chose? Avec le cinéma on parle de tout, on arrive à tout. » Pour reprendre les mots d’un cinéaste ...