SMA

Six Mil Antennas : Quand la réalité bascule

« The future is already here, it’s just not evenly distributed »

C’est sur ces mots de l’écrivain William Gibson que s’ouvre Six Mil Antennas, un des premiers films de fiction au monde qui soit réalisé pour un écran immersif 360°, et qui est projeté dans la Satosphère de la SAT jusqu’à vendredi.

Dans ce monde vaporeux que nous proposent le cinéaste Johnny Ranger et le compositeur Manuel Chantre, tout est constamment en mutation. Étrange univers où des corps sont parasités par de curieuses turgescences alors que d’autres laissent couler des larmes d’huile sous le regard de scientifiques consciencieux. Plus proche du film d’art ou du vj-ing que du cinéma traditionnel, Six Mil Antennas bouscule nos repères et nous force à nous inquiéter de leur pertinence. C’est un monde de collage où tout germe dans un ballet un peu désordonné, très proche de l’inspiration brute. « On ne s’inquiète pas d’avoir une trame claire lorsqu’on va à un spectacle de danse contemporaine ou qu’on écoute un disque parce que la musique habite le reste, alors qu’au cinéma on est davantage habitué à avoir une narrativité linéaire », explique Johnny Ranger. C’est aussi à l’aide de dessins, de mots-clés et d’émotions que le réalisateur a pu partager son univers avec le compositeur, qui a créé une musique complètement transcendante à laquelle se sont par la suite greffées les images.

« C’est un film qui est fait pour nous emmener dans un espace de réflexion qui s’adresse plus à notre inconscient qu’à notre conscient, réfléchit Johnny Ranger. Je le vois un peu comme un mandala tibétain, où on est partie prenante d’un engrenage qui peut se déphaser pour un rien. » Intéressé depuis longtemps par une culture de la pensée et par des champs de perception qui sont étrangers à la culture occidentale, le cinéaste a voyagé et filmé dans plusieurs  tribus pour en revenir avec un témoignage très personnel. « Beaucoup s’inquiétaient que j’aie bien saisi leur réalité, et je me suis rendu compte que ce que je voulais garder c’était simplement mon voyage à moi, le point de rencontre avec ma réalité et la leur, et pas faire un documentaire à la National Geographic. »

Mais s’il est attiré par ces visions un peu plus chamaniques de la vie, Johnny Ranger reste très ancré dans les recherches scientifiques sur le sujet. Dans son cahier de travail, nombreuses sont les références à des gens comme Rick Strassman. « Les recherches qu’il a faites sur le DMT dans les années 90 m’ont beaucoup inspiré pour le film. Ce puissant psychédélique peut littéralement nous propulser dans une autre dimension, et c’est toute cette idée-là que je voyais. On vit dans une réalité qui est trois-dimensionnelle, et si on augmentait la fréquence des ondes qui nous entourent d’une certaine façon, on pourrait quitter cette fréquence matérielle-là pour aller dans une autre réalité qui est par-dessus la nôtre. Autrement dit, tu n’as pas besoin d’aller dans une autre galaxie pour rencontrer un autre type d’être, ça se joue peut-être dans une sorte de verticalité. »

Photo : Sébastien Roy – Société des arts technologiques [SAT]

Le même processus a été observé pour la trame sonore. « Ce que je trouve intéressant dans une vibration comme on en retrouve dans les notes, explique Manuel Chantre, c’est que c’est un cycle, quelque chose qui se répète. Ça m’a permis de créer des environnements de transe, des espaces physiques, parce que certains sons compressent l’espace alors que d’autres donnent l’effet inverse. » D’autant plus que travailler à la Satosphère n’est pas de tout repos pour un compositeur : 157 haut-parleurs et quelques haut-parleurs de basse-fréquence sont mis à disposition des artistes, qui doivent ainsi composer avec des effets d’acoustique inhabituel,  mais aux possibilités étonnantes. C’est aussi beaucoup grâce à cette profondeur physique que la trame sonore de Six Mil Antennas est prenante comme aucune autre.

Six Mil Antennas est projeté à 20 h tous les soirs jusqu’au 14 septembre 2012  à la SAT.


SIX MIL ANTENNAS / short trailer / Press quotes from johnny Ranger on Vimeo.

La trame sonore en téléchargement libre

Site Web de Manuel Chantre

Site Web de Johnny Ranger

Exprimez-vous
Blogueur

« Dans chaque humain, l’art finira par trouver le chemin qui lui est ouvert, même si pour cela il devra faire des pieds et des mains et déjouer les cellules ...